Les Herbeaux - salle commune

Se sentir chez soi aux Herbeaux

1 an déjà que le CHRS d'audacia a été transferé du foyer Carrefour à Bel Air aux Herbeaux dans le quartier Pont Joubert. Les bénéfices de ce déménagement en terme de qualité d'accueil vont bien au-delà de ce qui avait pu être imaginé et ce sont certainement les résidents qui en parlent le mieux.
 

Jean-Marc, qui a connu Carrefour et réside aujourd'hui aux Herbeaux, livre un témoignage reconnaissant mais sans concession de cette évolution.

Mon parcours m’a mené au C.H.R.S. Carrefour de Bel Air durant l’été 2011. L’épaisse couche jaunie par le tabac sur les vieux murs des chambres était une bien piètre isolation phonique. On pouvait les qualifier de chambres semi-collectives, ou semi-individuelles pour les plus optimistes. Nous étions occultés mais pouvions aisément discuter avec notre voisin au travers des murs sans forcer la voix. Les portes en carton peinaient sous le poids de leurs verrous pourtant des plus classiques. On ne disposait que d’un petit évier sans eau chaude; les toilettes & les douches étaient quant à elles situées à l’entrée du commun de chaque étage. Certains résidents espéraient probablement se réserver l’exclusivité de ces derniers en marquant le territoire jusqu’au plafond tels des canidés. Raconté ainsi, il y aurait de quoi faire pâlir bon nombre de bagnards, & ce même parmi les plus téméraires.
 

Les parcours des âmes errantes qui finirent par y trouver refuge étaient multiples & divers. Il est difficile d’imaginer une cohabitation possible entre un jeune anarchiste anticapitaliste révolté & un ancien chef d’entreprise incapable de violence verbale telle qu’un simple «zut» ayant tout perdu suite à un divorce. Pourtant, j’ai vu de mes propres yeux de telles personnes se trouver des affinités & tisser des liens amicaux. En fait, malgré ces quelques désagréments, c’était tout de même bien plus luxueux qu’un squat & l’ambiance était bien meilleur que celle que l’on aurait pu s’imaginer. La majorité des résidents, malgré les diverses cultures, générations & expériences, avait le sens du partage & de l’entraide car, au-delà de nos différences, la plupart avait le même objectif : rebondir & repartir du bon pied. Nous avions de bons outils à notre disposition pour briser la glace : une salle de musculation, une table de ping-pong, un boulodrome, des jeux, une laverie & une salle de cinéma. Nous avions également pour ce faire des repas chauds, copieux, complets & variés servis dans une grande salle commune matin, midi & soir qui n’avaient rien à envier aux bons restaurants ainsi que des sorties loisirs, sportives & touristiques. Le tout était admirablement encadré & orchestré par une équipe d’éducateurs bien plus qu’humains, investis d’une noble mission & là se trouvait sans aucun doute la clef de voûte de cette bonne cohésion. Bien sûr, il y aura toujours quelques éternels insatisfaits au cœur d’un C.H.R.S. qui cracheront sur la main qui leur est tendue mais, au final, s’ils ne s’y plaisaient réellement pas, ces détracteurs n’y resteraient probablement pas.
 

Une opportunité de taille s’offrait déjà à nous lors de l’ancien foyer mais il faut bien admettre que le problème d’insonorisation ainsi que celui du non respect des parties communes généraient un stress & un dégoût qui précipitaient souvent le départ sans y être réellement bien préparé. Bien que rapide, le mien fut plutôt réussi mais cet équilibre ne tient pas toujours à grand-chose ; de mauvaises rencontres & décisions peuvent tout refaire basculer. Je me suis de nouveau orienté vers le C.H.R.S. en 2014 qui, à ma grande surprise, venait de déménager aux Herbeaux & était devenu mixte. Chaque chambre de ce nouveau foyer est équipée d’une petite salle de bain avec douche, toilettes ainsi qu’un évier avec mitigeur & l’isolation phonique est très réussie. La propreté des lieux y est également bien plus agréable & la solidité des lourdes portes apaise l’esprit quant à la sécurité de ses biens. Le fait de se trouver directement en extérieur lorsque l’on sort de notre chambre donne une impression d’indépendance & de chez soi. D’ailleurs, à Bel Air, j’ai toujours entendu dire «ma chambre»; aux Herbeaux, tout le monde dit «chez moi». Pour ce qui est du reste, on y trouve les mêmes aménagements mais encore mieux pensés jusqu'à pouvoir enfin accueillir des personnes à mobilité réduite. L’organisation & les moyens mis à la disposition des éducateurs ont été également améliorés pour encore plus d’efficacité.

L’ancienne structure permettait de repartir dans la vie avec dignité, la nouvelle permet de la retrouver dés notre arrivée.


Juin 2015

CHRS Les Herbeaux, Poitiers

Pôle Personne isolée 

Les Herbeaux Carrefour - salle de restauration Carrefour
A PROPOS

Par des missions d'accueil, d'hébergement et de réinsertion dans la société, audacia, association loi 1901 reconnue d'Intérêt Général, intervient auprès des personnes en difficulté, en situation de vulnérabilité et de fragilité, en Poitou-Charentes.

 

En savoir plus

FAIRE UN DON

Avec nous, devenez artisan de solidarité et défendez des valeurs de citoyenneté, de solidarité, de respect de la personne et de respect de l’environnement. Par vos dons, aidez-nous à mener les actions que nous mettons en place : aménagement d'une maison-relais, ...

En savoir plus

AUDACIA
Siège social
6 place Sainte-Croix
86000 Poitiers
Tél. 05 49 03 18 56
Fax 05 49 03 18 69

NOUS CONTACTER